La cuisine détox, nouvelle tendance

La cuisine détox, nouvelle tendance

La cuisine détox, nouvelle tendance

La cuisine détox, nouvelle tendance

Il s’agit d’entretenir la santé périodiquement afin de nettoyer l’intérieur du corps. Certaines pratiques se généralisent et se conjuguent avec d’autres pratiques, à savoir le carême où l’alimentation est allégée, le ramadan où la prise d’aliment est réglementée, etc.

sante.jpg

Afin de purifier et d’assainir correctement notre corps, des études ont approfondi les atouts de la cuisine détox. De nombreuses recettes existes, ou sont créées comme on peut le voir avec le ramen sur recette-ramen.

Comprendre le principe de la cuisine détox

Se dégager des toxines, c’est-à-dire les déchets métaboliques accumulés dans notre corps, est l’un des objets de la cuisine détox. Les habitudes alimentaires des communs des mortels n’arrivent pas éliminer ces déchets, sinon elles aggravent la situation de l’intoxication alimentaire. Le principe adopté dans la cuisine détox est donc de choisir les produits alimentaires qui génèrent moins de déchets, moins de produits chimiques et de pesticides en particulier.

cuisine-detox.jpg

A propos de la cuisson des aliments dits détox,  il est essentiel de préserver le contenu nutritionnel. Ces aliments qui composent la cuisine détox  sont des aliments qui drainent l’organisme préparés de par une hygiène de vie parfaite, avec une façon particulière de cuisiner.  Pratiquement la cuisine détox peut être réalisée par tout le monde et à n’importe quel moment.

Quels aliments choisir pour une cuisine détox et à quelle fréquence

Il s’agit de prioriser le choix des aliments bio autant que possible, dont on peut organiser en recettes simples et agréables, et en même temps facile à digérer. Il est préférable de pratiquer la cuisson vapeur, les papillotes, la cuisson étouffée, etc. pour une meilleure cuisine détox. Il s’agit de prendre les aliments à la fois antioxydants et détox, comme le melon qui renferme du potassium et aussi du bêta-carotène. En ce qui concerne la fréquence de prises des aliments détox, il est conseillé de suivre deux ou trois fois par an  une vraie « cure détox », pendant 3 jours. Cependant, il y a des risques de déséquilibre durant les jours restants de l’année. Ainsi, il vaut mieux adopter le plus souvent possible la cuisine détox assortie d’une ou de deux cure approfondie par an. A titre d’exemple de cuisine détox, il y a le potage aux asperges, le filet de poisson blanc assorti d’herbes fraîches et de purée de courgette à l’huile d’olive,  une salade de fraises, etc. La liste n’est pas exhaustive. C’est une nouvelle tendance malgré la découverte de l’alimentation détox depuis la fin du 19ème siècle.